vendredi 9 février 2018

Evanescence



Le temps est comme ce lac que je viens contempler. J’y plonge, les yeux dans ses reflets mystérieux. En l’admirant, l’infini de l’hiver, glacial et indomptable, se dévoile. Le froid fait bruisser la surface du miroir, remous erratiques. Tranquillement le lac s’ébroue et l’éternité demeure. J’aimerais glisser, avec légèreté, dans les vagues de l’immensité.

Flocons reflétés sur le visage de l’eau, dont la profondeur des expressions est envahie de comètes étoilées, la banquise évanescente s’enfuit. Et j’attends sur la berge, éloignée de tout, et pourtant si proche de l’essentiel, comme si l’absence me remplit d’une solitude bienveillante. Dans cette immuabilité, franchir les frontières de l’impossible devient un jeu d’enfant. Et l’évaporation de mon âme fait surgir ces nuages qui embrassent le faîte des arbres.

La fin est un recommencement, un printemps en plein hiver.

Dédé © Février 2018

112 commentaires:

  1. Vous êtes prête pour la lecture de 5 méditations sur la mort de François Cheng...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement! Je ne savais pas quoi faire aujourd'hui! ;-) Bises alpines.

      Supprimer
  2. Comme le désir profond que notre empreinte même soit adoptée par mère Nature mais à quel prix pour elle?
    "La fin est un recommencement": puissent tes mots raisonner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Thérèse. Ne laisser qu'une empreinte légère... mais quand tous les hommes auront compris tout cela... il sera peut-être trop tard. Mais on y croit! Bises alpines.

      Supprimer
  3. S'aventurer dans le calme vierge de cette étendue est un moment de pur bonheur qui permet de se recentrer sur l'essentiel. Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention! Ne pas aller se balader au milieu de la nappe glacée car tu risquerais de ne jamais revenir! Même si c'est beau, il faut faire attention. :-) Bises alpines hivernales.

      Supprimer
    2. N'aies crainte, je ne m'aventurerai pas au milieu mais faire le tour du lac à pied , en raquettes ou ski de fond, ouiii, et savourer le plaisir de l'étendue vierge, du silence, rompu de temps à autre par une branche qui laisse tomber son manteau de neige. Que de bonheur. Merci d'être venue t'abreuver à mes fontaines ou plutôt à celles de Marcolès

      Supprimer
  4. Coucou Dédé.
    Ton image me permet une évasion, oui glisser virevolter tel la bise...
    Ou Comme le chante si bien Joan Baez "Blowin' in the Wind " se pauser la question...
    Bises, Passe un bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher Daniel. Attention à ne pas chuter lors de la glissage. ;-) Allez, je vais écouter Joan Baez. Bisous et belle fin de semaine.

      Supprimer
  5. Etre capable de rester contempler un paysage pâle, dénudé. En percevoir la beauté et l’apaisement. Etre là, présente, ouverte à l’hiver, ouverte au futur printemps. Face au jeu des nuages, à leurs multiples nuances, leurs trouées d'azur. Te souhaite un beau vendredi, Dédé, et de belles balades enneigées! D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Dad. Les paysages épurés me plaisent. Comme celui du jour. J'aurais pu y rester des heures mais la réalité du froid m'a rattrapée et mon nez a demandé à rentrer au chaud. Et comme j'écoute toujours mon nez. :-)) Beau vendredi à toi aussi ma belle. Bisous.

      Supprimer
  6. merci pour cette belle ambiance ...

    RépondreSupprimer
  7. Contempler, méditer et savoir rebondir, le chemin continue après l'hiver !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou madame l'alphabet. Oui, c'est la valse des saisons et la valse de la vie. Bises alpines.

      Supprimer
  8. Bon jour Dédé,
    Une très jolie photo, une ambiance paisible et sereine malgré le temps maussade.
    Ici, la neige n'a pas tenu du tout, c'est bien dommage. Certains en ont eu de trop, d'autre pas... c'est ainsi.
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale. Et figure-toi que 15 mn après ce cliché, le soleil est apparu et le ciel était presque bleu. Mais je n'étais plus au même endroit. Pour ce qui est de la neige, je ne peux m'empêcher de sourire quand je vois la pagaille qu'elle a créé en île de France. Les Savoyards doivent aussi se marrer. Nous sommes habitués ici à voir les flocons. Et on les attend avec impatience au début de l'hiver. J'espère qu'ils reviendront quand même te rendre visite. Bises alpines.

      Supprimer
  9. bonjour Dédé ,il est magnifique ton cliché j'aime ++++ et ton texte est si beau !!! merci gros bisous bon weekend a+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Bébert. Tu vas devenir fan de mes photos. :-)) Merci de la visite et salutations à ta dame. Bises alpines.

      Supprimer
  10. tu me fais réver avec ta photo et ton texte
    ici je vais reprendre mon parapluie again
    l'évanescence de l'eau qui tombe est inconnue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Homme rêveur es-tu! :-)
      Et que penses-tu de l’évanescence de l'ombre du parapluie sur le trottoir détrempé? :-))

      Supprimer
  11. Que c'est beau. Je ressens le calme et la sérénité !! La nature nous offre souvent des instants magiques. En ce moment la neige tombe et mon jardin est tout floconneux !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniel. Calme et volupté. Voilà deux maîtres mots pour cette photo. J'espère que tu as encore de la neige aujourd'hui dans ton jardin. C'est si beau. Bises alpines.

      Supprimer
  12. Coucou chère Dédé, chez nous, pas un flocon... alors j'admire ta superbe photo et je me dis que la nature est vraiment belle et merci pour tes mots si beaux.
    Gros bisous ♥ et doux week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Denise. La photo du jour ne date pas de ces derniers temps mais du mois de décembre. Nous n'avons pas eu de neige cette semaine ici, à part quelques flocons plutôt dus au froid et au brouillard ambiant. L'avantage de la photo, c'est qu'elle nous laisse de beaux souvenirs. Bises alpines et beau dimanche à toi ma belle.

      Supprimer
  13. bonsoir Dédé encore un bien joli texte et la photo de ce lac gelé est superbe... gros bisous je t envoie du soleil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Chris. Le lac n'est pas totalement gelé. Attention à ne pas s'aventurer à sa surface! Merci pour le soleil, ici il se fait rare ces derniers jours. Bises!

      Supprimer
  14. J'aime glisser, avec légèreté, dans les vagues du bruissement de tes mots accompagnant ta photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Miss. Attention à la glissage, le lac n'est pas totalement gelé! ;-) Bises!

      Supprimer
    2. Glissade pardon.
      Mes doigts ont glissé sur le clavier. :-))

      Supprimer
  15. La lumière
    tire le printemps
    des mains de l'hiver

    ❄��❄

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais le printemps
      Encore endormi
      Ne veut se réveiller

      Supprimer
  16. Ta belle évanescence onirique s'accorde avec le calme de ce lac emmitouflé. Y a pas à dire, c'est beau la neige, quand on la regarde avec des yeux de poète...
    Merci pour ce beau texte, ma dédé.
    Gros bisous célestes.
    Ce soir, je vais voir mes étoiles
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou dame Céleste. La neige n'est que poésie (à mon humble avis). Ecouter la valse des flocons, c'est comme composer des vers. :-) Bisous.

      Supprimer
  17. la neige a l'avantage de lisser de paysage et de quelques fois gommes ses défauts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Gérard. Tu as un peu raison. En l’occurrence, sans neige, ce lac ne me plaît guère. Mais je ne vais le dire trop fort car les sirènes du lac sont très susceptibles. :-)) Bises.

      Supprimer
  18. Mais c'est presque une expérience mystique que tu as vécu!
    Bisous bretons du moment (sans un seul flocon de neige).
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mo. Je vais me transformer en ermite et vivre dans le mystique. ;-) Et les gens viendront chez moi me demander conseil pour avancer sur leur chemin de vie. :-)) Bises alpines.

      Supprimer
  19. Très beau billet ma chère Dédé ! mots et photo..
    merci...
    bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère poétesse provençale. Et merci... Bisous!

      Supprimer
  20. Elle est belle ta photo même si elle me donne froid. J'aime beaucoup ton texte.
    Je suis dans mon bureau à l'étage, j'ai froid aux genoux et j'éternue.
    Vais-je être malade ?
    Ici la nature est encore blanche (-4° ce matin)mais le soleil va donner de la couleur
    à tout ça.
    Bon week-end ma Dédé et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Claude. Il faut que tu t'achètes une grosse doudoune et tu la mettras quand tu viendras me visiter sur mon blog. Ainsi tu n'auras plus du tout froid! :-)) Prends-la Goretex également s'il pleut ou neige. Tu resteras au sec! :-)) Bisous.
      P.S. attention à la grippe, elle court toujours paraît-il. Et elle court vite la vilaine.

      Supprimer
  21. Si je prends le printemps au mot, je te propose :
    https://www.youtube.com/watch?v=U1t8da-g2oM
    Je viens de l'écouter en regardant la photo et lisant le texte.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un moment de grâce que tu proposes. Et le temps s'arrête, le temps du printemps. Belle soirée et à bientôt.

      Supprimer
  22. Je suis bien plus prosaïque, je trouve que la neige est une gomme à effacer tout ce qui est moche. Et hop, un voile blanc par dessus.
    Il est joli ton texte, mais fais attention à ne pas trop t'évaporer, ce serait dommage... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello. Et quand le printemps revient... et bien cela redevient moche. ;-) Mais avec des petites fleurs en plus. :-))
      Et non, rassure-toi, je ne m'évapore pas si facilement. Bises alpines.

      Supprimer
  23. Grand moment de calme avec le lac et les sapins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y avait pas un chat. Moi j'aime bien quand je suis toute seule avec mes copains les sapins. ;-)

      Supprimer
  24. Réponses
    1. Et ne jamais cesser de contempler, d'admirer et de rêver tout au long de la vie.

      Supprimer
  25. C'est très beau. Tu écris fort bien !
    Je pense un peu comme Pastelle. La neige est un cache misère .....
    Un gros bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elisa. La neige magnifie, selon moi, bien des paysages. Un gros bisou en retour.

      Supprimer
  26. La féérie de ton récit me fait penser à l'histoire de "La Belle au Bois dormant".

    Les sapins tout poudrés de blanc,
    tels de nombreux courtisans
    au chevet du roi se pressant,
    en rangs font cercle autour du lit
    du lac sous la neige endormi.
    Dans l'attente de son réveil,
    patiemment sans cesse ils veillent
    sur ses rêves et son sommeil.


    Merci Dédé, pour ce beau présage printanier.
    Bises, bien hivernales (après la neige, voici le vent et la pluie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la belle au bois dormant un jour se réveilla et rencontra son Prince. Une bien belle histoire. Un présage printanier alors que la neige tombe en ce dimanche. Prends bien soin de toi ma chère Tilia et à bientôt! Bisous!

      Supprimer
  27. Bonjour
    Un grand moment de contemplation! Aussi bien visuel que mental!
    La photo est splendide!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans la contemplation que l'on arrive à saisir la quintessence de la nature. Merci pour la visite et bises.

      Supprimer
  28. Oui, la fin est le début d'une autre vie, et c'est toujours ainsi, et c'est une merveille infinie... comme ton beau texte d'ailleurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la fin clôt un chapitre avant un nouveau chapitre. Et une nouvelle histoire. Merci de la visite. Bises alpines.

      Supprimer
  29. Depuis vendredi, je viens rôder autour du lac endimanché. J'admire sa robe blanche festonnée d'aiguilles déchirée à plusieurs endroits en son centre. Dans cette lumière douce, je pense à cette Dédé qui s'est trouvée là pour faire la photo, à ses tourments passés qui semblent s'être fondus dans les paysages, à l'apparition du printemps qui s'invite dans ses pensées. Un beau partage, vraiment.
    PS: le clic droit est "interdit" sur ton blog. Le lien musical proposé par K reste mystérieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou! Oui, je me suis amusée à mettre ce garde-fou pour dissuader quelques rigolos copieurs de photo. Pour ce qui est du lien donné par Mister K, il faut simplement le copier dans ton navigateur. C'est ce que j'ai fait et c'est un enchantement ensuite. ;-)
      Quant aux tourments, ils virevoltent dans la neige, disparaissent et réapparaissent mais entretemps, la nature a exercé son baume salutaire et envoyé ses forces. J'y puise une grande partie de mon énergie. Bises alpines et belle semaine!

      Supprimer
    2. Je me suis aperçue que certaines de mes photos avaient été copiées Celel du bagnard de St Laurent du Maroni

      http://cergipontin.blogspot.fr/2010/02/saint-laurent-du-maroni-lechappee-belle.html

      ou surtout celle du repas de famille qui a été travaillée ensuite par la copieuse

      http://cergipontin.blogspot.fr/2011/12/repas-de-famille-family-lunch.html

      Bien entendu pas de renvoi vers Cergipontin. Mais parfois on me demande et je dis toujours "oui"

      Supprimer
    3. Si j'ai besoin de copier un texte (pour prendre un mot ou un nom ou un lien par exemple), je grise et ensuite je fais "contrôle C". Pas de clic droit

      Supprimer
    4. Depuis quelques histoires qui ont fait pas mal de bruit dans la blogosphère l'année passée, je suis devenue prudente. Voilà pourquoi j'ai un copyright. Je trouve que les gens deviennent de plus en plus malhonnêtes et s'approprient toutes sortes de choses sans rien demander...

      Supprimer
    5. On arrive toujours à ses fins lorsqu'on est mal intentionné. J'ai réussi à prendre ta photo >
      Évanescence"
      Mais je ne dirai pas comment j'ai fait. Le format en est trop léger pour une quelconque exploitation commerciale

      Supprimer
    6. (Supprime ce commentaire car en cliquant sur le lien ensuite on peut prendre la photo)

      Supprimer
  30. Ah bah didons, c'est pas comme ça que j'imaginais un lac de la Gomera !
    L’évanescence de l'eau ou celle de la glace ? Lorsqu'il gèle mon linge sèche dehors par sublimation (l'eau passe de l'état solide à l'état gazeux sans passer par le stade intermédiaire liquide). Dans notre grenier des Vosges à la fenêtre ouverte les draps devenaient tout raides et secs. Mais pour les étendre avant cela faisait mal au doigts (ceci est un épisode de la vie de la vie d'antan de la petite Cergie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évanescence du Grand Tout. :-) Tu sais que Evanescence est aussi le nom d'un groupe de Heavy Métal américain. J'ai écouté quelques morceaux il fut un temps.
      Pour le linge, je ne le laisse pas sécher dehors ici. Il fait bien trop froid et je crois que je gèlerai avant d'avoir fini de l'étendre. Et puis les oiseaux qui viennent dans la mangeoire prendraient sans doute un malin plaisir à laisser quelques petits cadeaux sur le linge tout propre! (Et Dédé serait très très fâchée!).

      Supprimer
    2. Tu n'as pas de grenier ouvert à tous vents ?

      Supprimer
    3. non... :-)) C'est grave docteur?

      Supprimer
  31. Que de mots différents possède la langue française au service des textes et du sens précis. "immuabilité", "évanescence" donc, "évaporation", "printemps", "hiver". Sur le peu d'eau que ta photo montre, la lumière du ciel est reflétée... J'ai de la nostalgie du lac des Corbeaux des Vosges, qui est mon lac préféré. Il n'est pas toujours noir, selon l’humeur du temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée voir des photos du lac des Corbeaux. C'est un lac glaciaire tandis que le mien est un lac artificiel. Le mien, je le préfère vraiment en hiver. Je l'avais photographié en automne mais le niveau était très bas et montrait des berges que je ne trouvais pas très jolies. (billet du 20 octobre).

      Supprimer
  32. Je ne suis pas très neige et froid mais le fait de m'aventurer la première dans un endroit vierge n'est pas pour me déplaire. Même si ta photo est terra incognita pour moi, le symbole n'en est pas déplaisant pour moi...
    Je te souhaite une bonne journée ☺️
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Michèle! Quand j'étais petite et que je scrutais la neige à travers la fenêtre, je me fâchais quand la petite voisine du haut allait faire des vilaines traces dans la neige immaculée. :-)) Bises alpines et belle semaine.

      Supprimer
  33. Coucou Dédé.

    Dédé sans détour
    Tout va bien
    La vie suit son cour
    Satisfaction de petits riens

    Bises belle semaine, A +


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello le poète. Te voilà devenu lyrique. :-)
      La satisfaction des petits riens, voilà qui me plaît. Parce que plein de petits riens font des gros petits riens qui sont déjà quelque chose. ;-) Bises alpines.

      Supprimer
    2. La culture est comme ma confiture dit on!
      Moins il y en a plus il faut l'étaler...
      J'ai très peu de confiture... MDR

      Supprimer
  34. Bonjour Dédé, tout à fait magnifique, que c'est beau, superbe!!! Bisou, bon lundi tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Maria-Lina. Bon retour parmi nous. Et merci de la visite. Bises et à bientôt.

      Supprimer
  35. Bonsoir chère valaisanne
    Un printemps en plein hiver ?
    dans nos cœurs sans doute parce que sur le cliché, le printemps n'est prêt d'apparaître ...
    Bises savoyardes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou le Savoyard. Il faut y croire. Le printemps va arriver. Aujourd'hui, je me disais que cela faisait depuis le mois de novembre que la neige était tombée et qu'elle avait tenu. J'aimerais bien qu'il fasse un peu plus clément mais il me semble que ce n'est pas encore le moment. Alors je rêve à des petites fleurs en regardant les derniers flocons tomber. Bises alpines.

      Supprimer
  36. très belle photo et mots.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Eki. Belle soirée à toi aussi et bonne nuit!

      Supprimer
  37. Tu sais parler au lac, au ruisseau, au vent , à la neige, à la montagne, à tout ce qui brille, à tout ce qui chante, à tout ce qui remue; Ton âme voltige, ton coeur flotte, l'amour en toi est immense et profond. J'aime ton plaisir d'écrire pour savourer les mots, les rendre vivants. Il est facile de comprendre tes mots,ils sont soyeux et éthérés. Mes bises ravies poétesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon ami poète. Et la nature sait me parler dans le moindre bruissement de feuilles, de vagues sur le lac, de pépiements d'oiseaux, de nuages qui glissent dans le ciel. Merci de la visite et bises alpines.

      Supprimer
  38. Bonjour, Dame Dédé,

    Merci pour vos songes mystérieux... Je souhaite moi aussi que le printemps s'avance: celui de la douceur de vivre, celui des forces nouvelles, celui de la beauté et de la joie.

    En vous souhaitant la pareille ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Monsieur aux grandes oreilles. Je me demandais bien où vous et vos grandes oreilles étaient donc passés! Le printemps est en marche. Imperceptiblement. Je pense que vos très grandes oreilles ont saisi, au matin, le chant des petites mésanges. Il a commencé il y a quelques semaines et dès que le soleil se lève, elles poussent la chansonnette, même si les températures sont encore glaciales.
      Quant à la douceur de vivre... elle existe aussi en hiver. Lorsque le soir tombe et que l'apéro se prépare dans les couleurs du crépuscule. N'est-ce pas? Bises alpines mon cher monsieur.

      Supprimer
  39. Hélas, ici, à nouveau pluie et vent, pas marrant du tout, hier on ne sait pourquoi il a fait beau mais de gros nuages s'étalaient dans le ciel bleu...
    Bises Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marine. Il ne faut pas chercher à savoir pourquoi il fait beau ou pourquoi il pleut. Il faut prendre les choses comme elles viennent. Plus difficile à dire qu'à faire, c'est vrai. J'espère que la pluie va cesser et que tu pourras profiter à nouveau du beau temps. Bises!

      Supprimer
  40. Quelle beauté. On ne s'en lasse pas...
    L'hiver est magique, par tes photos et par tes mots.
    Je sens la bise sur mon visage!
    Bises d'ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou le poète sensible. Mais pourtant, j'ai des envies confuses de printemps ces jours-ci. Et pour la bise, c'est quand même très froid. En tous les cas, celle qui souffle du ciel. Mais je t'envoie quand même mes bises alpines, plus chaleureuses. :-)

      Supprimer
  41. Je repensais à cela ce matin, justement : rester à l'essentiel.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Difficile pourtant de rester à l'essentiel dans une société qui va si vite et qui nous entraîne dans un tourbillon sans fin. Bises alpines et belle journée.

      Supprimer
  42. je suis le 100 éme commentaire
    j'ai gagné une balade dans la neige ?
    Bonne fête Dédé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon barbu. Tu as TOUT gagné! :-) Bonne fête aussi!

      Supprimer
  43. Ah bon c'est la St Dédé aujourd'hui ?
    Je me demande si Bergson fête la St Valentin à la française (à l'européenne, bon) ou - comme Olivier en son temps - à l'anglo-saxonne qui est moins exclusive

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas la sainte Dédé non. Mais la fête des amoureux mais aussi de l'amitié. Donc bonne Saint-Valentin à toi aussi ma belle!

      Supprimer
  44. Ma fille a des pneus neige et elle est partie skier pour la semaine avec ses filles en Savoie. Je n'étais pas très rassurée car elle n'a pas de chaines et on ne sait jamais mais le temps lui a été favorable...
    Lorsque nous étions étudiants et louions un gite à la Bresse dans les Vosges pour les WEnds, la coccinelle de Pat n'était pas équipée of course et lui il allait faire des dérapages contrôlés sur un petit parking en dessous du gite pour apprendre à rouler sur la neige et le verglas

    Bonne fin de semaine, Dédé.
    Je disparais > mi-mars pour agréable raison familiales
    Bises de la plaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai les pneus neige mais traction que sur les roues avant et j'ai eu, il y quelques semaines en arrière, quelques frayeurs. J'ai voulu éviter des imbéciles qui marchaient au milieu de la route qui mène chez nous. Il neigeait. La route est pentue. J'ai pris mon élan mais j'ai dû freiner (au lieu de les écraser) et plus moyen de repartir. Trois hommes forts sont venus pour pousser. Heureusement.
      Bisous et reviens-nous en forme!

      Supprimer
  45. Cette photo est superbe, j'aime ces paysages enneigés mais je crains toujours la tempête qui abat les arbres et ravage les toits, il vaut mieux faire attention pour circuler...
    Ici pas une once de neige...
    Bisous Dédé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marine. La neige n'est pas toujours jolie et toute douce c'est vrai. Et quand on est en voiture, ce n'est pas évident. Moi qui déteste conduire même en temps normal, je souffre pas mal cette année-ci. Vivement le printemps. Bises alpines.

      Supprimer
  46. Bonjour, ce lac gelé est superbe, le temps semble suspendu, je te souhaite une bonne journée, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Francine. Il doit être encore plus gelé aujourd'hui vu les températures glaciales. Bises gelées.

      Supprimer
  47. ah ma douce il ne faut pas confondre côte d azur et provence profonde... hier encore -3 vers 9h et ce matin il neige à gros flocons... ceci dit les oiseaux si tu regardes bien tu verras que c est signé Philou (mon gendre) il les a pris en région parisienne... bisousss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucu Chris. Alors non, je n'avais pas fait attention à la signature de ton gendre. Mille excuses!
      Alors couvre-toi bien, bonnet, gants, écharpe. :-) La panoplie de la parfaite montagnarde provençale. Bisous!

      Supprimer