vendredi 2 mars 2018

Créations

Kunsthaus Zurich


*********

Entrer dans un musée, c'est une expérience unique. Les œuvres exposées attirent le regard, interrogent et parfois bousculent la conscience et la façon de concevoir le monde qui nous entoure. Il y a autant de manières de les regarder qu'il y a de visiteurs. 

Dans ce dédale de couloirs, entre ces œuvres récentes ou celles provenant du fond des âges, l’architecture du musée et l’agencement des salles classent, mettent en série les ouvrages, modifient les perspectives. Le musée fait de l’œuvre d’art un nouvel objet, la sortant de son contexte de production et en quelque sorte la sacralisant. Il devient médiation entre l’art et le visiteur, voire un espace de rencontres en soi.

Dans le défilement des salles, devant les tableaux et les sculptures, dans les escaliers menant d’un étage à un autre, le visiteur participe au spectacle en projetant sa propre silhouette dans l’espace muséal, comme s’il faisait partie lui-même de la création du monde artistique. Jeux de lumière et d’ombre, reflets dans les miroirs et dans le matériau de certaines sculptures, en contemplation debout ou assis, il entre dans la création pour ne faire qu’un avec elle, représentation éphémère perdue dans les remous de l’édification.

Et quand les œuvres elles-mêmes se jaugent, s’observent à la dérobée, diffusent leurs contours et leurs couleurs sur leurs voisines, se multiplient sous les lumières du spectacle, le monde de la création artistique prend une dimension spatiale et temporelle nouvelle, créant des figures fugitives que l’œil humain doit rapidement saisir avant qu’elles ne s’estompent à jamais dans le néant.

Dans l’instant présent, le musée est alors en mouvement vers le futur : le passé est son matériau fétiche afin de produire des images qui construisent l’imagination de demain. Et la lecture des objets, dans l’espace et dans l’intemporalité dans laquelle ils évoluent, contribuent à une nouvelle création, pistes ouvertes sur un imaginaire infini. 

*********


"Les musées sont pour moi des lieux où les œuvres du passé, devenues mythes, dorment en attendant que les artistes les appellent à une existence réelle." (André Malraux)



P.S. Ce texte est sorti de mon imagination après la visite du Kunsthaus de Zurich. Occupée à la lecture des œuvres, je me suis également intéressée à leur agencement dans les salles, aux jeux d’ombres et de lumières, et dépassant la simple observation de ce qui était exposé, j’ai élargi mon regard sur le contexte même de l’espace muséal. Cela a été un moment véritablement jubilatoire, non seulement par la qualité des collections mais également par l’atmosphère qui se dégageait de l’ensemble.


Kunsthaus Zurich


Dédé © Mars 2018

111 commentaires:

  1. Bon jour Dédé,
    Dans tes mots, je me suis retrouvée lors de mes visites de Musées. Ayant longtemps habité Paris, je dois dire que je ne m'en suis pas privée et dans les Musées de tous genres. En plus de l'expérience sensorielle dont tu parles j'aime aussi à imaginer l'artiste dans la réalisation de son oeuvre, sa propre expérience sensorielle et émotionnelle.
    En province maintenant, je n'ai plus cette richesses mais ayant pu en profiter grandement, je ne suis pas frustrée, et je profite d'autres choses ;-)
    Cette activité a été transmise, car mes enfants adorent à leur tour aller les redécouvrir après y être allés petits et en traînant la patte ;-)
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale. Il est vrai que l'offre à Paris est absolument extraordinaire. Dans l'endroit où je vis, il y a nettement moins de musées. Il faut se déplacer dans les grandes villes. Mais c'est toujours un plaisir de le faire et de découvrir tout le temps de nouvelles choses. Bises et belle journée.

      Supprimer
  2. Absolument vraies, ces sensations que l’on ressent quand on pénètre dans ces lieux d’exposition que sont les musées, endroits réservées à la révélation aux visiteurs, de tous ces objets anciens souvent millénaires, qui portent en eux, l’histoire, la sociologie, de toute l’humanité à travers les âges, les temps anciens, nous instruisant sur la naissance et le déclin des civilisations. Dans ces musées il se dégage cette atmosphère des rencontres des siècles à travers les objets disparus, comme dans une rencontre familiale, donnant une impression que la vie ancienne reprend à travers ces objets exposés-là, qui pour les uns sont une fierté d’avoir apporté un bien-être à l’humanité, par ses arts , ses cultures, ses traditions et pour les autres non moins fiers d’avoir créer des guerres plus sauvages, en se surpassant dans le génie du mal par la création t du plus petit objet, comme le coutelas en pierre taillée pour servir à la chasse, jusqu’à la plus vaste machine de guerre pour les tueries en masse.
    Quand on entre dans un musée, on en ressort toujours, avec des années lumières de mémoire retrouvée, condensée et figée pour l’éternité et on oublie ensuite qu’un jour nous serions nous-mêmes asssurément l’objet de ces visites.
    Merci Dédé pour ton magnifique exposé, clair et chatoyant
    Mes bisous en fleurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon cher poète. Ce que tu décris dans ton commentaire me fait penser au musée égyptologique de Turin. J'avais l'impression de me transporter en Égypte ancienne, de ne faire qu'un avec les objets que je voyais, les momies etc. Cela avait été une expérience extraordinaire. Mais cela me fait aussi penser à ces barbares qui investissent certains musées pour tout détruire, le musée de Mossoul par exemple. Si même dans les musées, les vestiges du passé ne sont plus à l'abri, où le sont-ils alors? Merci pour ton commentaire et bises en forme de flocons de neige.

      Supprimer
  3. Merci pour tes photos et ton texte, qui me donnent une grande envie de retourner admirer les Giacometti, entre autres. Le N/B leur convient particulièrement : les jeux de sensations et de perceptions font entièrement partie des œuvres. Tu as su capter la beauté de ces sculptures qui ne sont pas figées, mais transformées à chaque instant par les regards et les contextes, tu as su les présenter en relation avec la lumière, les ombres qui se créent et évoluent au gré des moments et des yeux qui les contemplent. Te souhaite une très très belle journée, chère Dédé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Dad. Merci de commenter les photos. Je n'ai vraiment pas l'habitude de photographier autre chose que les paysages et surtout en noir et blanc. Mais c'est une nouvelle expérience pour les besoins du métier. :-) J'ai aussi beaucoup aimé les oeuvres de Giacometti, les ombres qui se projetaient sur certaines d'entre elles, les ombres des visiteurs à côté de "l'homme qui marche", c'était vraiment très beau. Comme quoi, même un sculpture peut être en mouvement. Merci de ton passage ici et belle journée aussi. Ici, encore neigeuse... j'ai eu bien de la peine sur la route. :-( Bises alpines.

      Supprimer
  4. Bien dit ! J'adhère... tout en appréciant également la dispersion, l'installation des objets d'art dans des espaces publics divers. Ton article me fait vraiment penser à celui de Pastelle : http://www.lumieresdelombre.com/archives/2018/02/27/36180214.html
    Tu as joué avec les ombres dans ton dernier cliché, elle disposait de sa fille et de son manteau jaune comme fil rouge.
    Enfant, mon père m'emmenait au musée (et ailleurs) le dimanche matin... étrange messe qui avait pour raison aussi de laisser place libre aux occupations ménagères à la maison (lui et moi faisions notre part les autres jours).
    "Le visiteur participe au spectacle..."
    Bises et bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Francis. Oui, j'ai vu le billet de Pastelle et l'ai d'ailleurs commenté. J'ai aimé voir sa fille en manteau jaune qui se baladait entre les œuvres colorées. Aller au musée devait donc être une fête pour toi, des retrouvailles entre ton père et toi. C'est une belle façon de forger le caractère et le goût du beau à son fiston! Bises alpines!

      Supprimer
  5. une belle synthèse.. j'ai donné des cours de peinture dans les profondeurs de cet musée.. et j'étais impressionné par la différence entre le haut et le bas...comme dans la vraie vie... bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elfi. Je me disais bien que tu avais dû participer à la vie des musées. Tu le confirmes. Le Kunsthaus m'a vraiment impressionnée par la qualité des oeuvres exposées, et leur diversité. Voir un Picasso, un Rembrandt et un Monet est jubilatoire. Par contre, j'ai quand même eu de la peine avec l'art du 21ème siècle, entre autre une énorme carotte en terre cuite sur un lit de terre... Je n'ai pas encore compris la symbolique. :-)) Bises alpines.

      Supprimer
  6. Coucou Dédé.
    Tout un art apprécier l'art! (ou seulement le comprendre)...
    l'eus tu cru que ton père fut (lapin heu! non) la peint ?
    Bises, passe un bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniel. Et oui, tout un art d'apprécier l'art. Mais parfois, je ne l'apprécie pas car je ne le comprends pas. Mon père un lapin? Non... je ne crois pas. :-))
      Bises alpines.

      Supprimer
  7. C'est vrai que dans un bon musée ou une belle salle d'exposition,on sent le "tout", dont on fait aussi soudainement partie. C'est une sensation "d'ici, maintenant", très agréable et vivifiante...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Edmée. Oui, vivifiant, jubilatoire, jouissif. Je me suis éclatée dans ce musée.

      Supprimer
  8. Bonjour Dédé,

    Merci pour ces fééries muséales, jeux de formes, de matières, de lumières... Même le bruit s'invite à la célébration, lui qui incite aussi à l'admiration, par sa substance enveloppante, calme et continue...

    Je vous souhaite encore de nombreuses délectations dans les musées de vos environs. Bonne fin de semaine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monsieur aux grandes oreilles. Oui c'est vrai. Même le bruit ou plutôt le silence feutré qui règne dans les différentes salles est quelque chose d'artistique. Il enveloppe et dit quelque chose au creux de l'oreille. Et comme vos oreilles sont très grandes, elles doivent capter plein de choses que le commun des mortels ne doit pas entendre. :-)) En parlant d'art pictural, n'avez-vous jamais songé à tremper vos oreilles dans un pot de peinture et à balayer avec une toile blanche? A réfléchir! Bises mon cher Monsieur.

      Supprimer
  9. Un beau captage de jeux de lignes, très savant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tizef. Jeux de lignes, de courbes, de matières, de couleurs. ;-)

      Supprimer
  10. moi dans les musée je regarde les oeuvres , l'espace mais les visiteurs regardant les oeuvres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant mon cher barbu, regarder les visiteurs est aussi tout un spectacle! Tu devrais essayer. :-)

      Supprimer
  11. Bonjour Dédé. Sorti de ton imagination, ton texte colle pourtant bien à la réalité. Il y a pour le visiteur d'un musée (amateur d'art , ou pas, connaisseur , ou pas) tous les sentiments que tu décris et j'avoue que pour moi , ils étaient poussés à leur paroxysme lors de ma visite du musée Soulages à Rodez.
    Je te souhaite une belle journée.
    Chinou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Chinou. Je ne suis pas allée voir le musée Soulages. Et j'avoue que si j'étais dans ce musée, je prendrai un malin plaisir à capter les exclamations des visiteurs devant ses oeuvres. Belle journée à toi aussi. Bises!

      Supprimer
  12. bien sur que la mise en scène, le décor sont aussi importants que les œuvres dont ils sont l'écrin, et cela doit être un métier passionnant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Emma. Conservateur de musée, commissaire d'exposition, en effet, cela doit être grisant!

      Supprimer
  13. Je n'aime pas tous les musées. Sans doute ceux que je préfère dégagent-ils quelque chose de l'âme de celui qui en détient les clés, le Conservateur. Ce n'est pas donné à tout le monde, de convoquer l'émotion. C'est tout un art, si j'ose dire.
    Certains sont froids et peu humains. D'autres au contraire font jaillir ce sentiment que tu décris bien, et qui passe par le coeur: faire un avec l'oeuvre d'art....mais il en est comme des êtres humains. Ça fait tilt ou pas.
    Ton texte est empreint de ce qui fait l'essentiel de ta personne: tu es un être passionné.
    Joli sujet, Dédé.
    Bises étoilées
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou dame Célestine des étoiles. Moi non plus, je n'aime pas tous les musées et je n'aime pas tous les artistes mais ce que j'ai trouvé génial à Zurich, c'est la profusion des oeuvres d'époques si différentes. On passe avec allégresse du 15ème siècle à l'art contemporain dans le même espace. C'est superbe. Il y a des oeuvres qui me laissent très dubitatives, d'autres qui m'émeuvent profondément. C'est cela l'art, générer chez la personne qui regarde des émotions.
      Quant à ma personnalité passionnée, tu as raison, je m'enthousiasme souvent. :-)) Comme toi non? Bises alpines ma belle.

      Supprimer
  14. Bonjour Dédé,
    Je me rends compte que les messages que je t'ai posté jusqu'à présent n'apparaissaient pas. Je viens de comprendre pourquoi et je remédie à la chose pour ne plus être celle qui passe sans laisser un petit mot ;)
    Merci pour cette visite au musée et surtout d'avoir su voir ce que beaucoup n'ont pas dû voir. Toi, tu as su saisir l'instant.
    Belle journée à toi et bises enneigées.
    Val

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Val. Alors j'ai envie de te dire: Bienvenue ici! Je vais te donner un devoir: réécrire tous tes messages! Non, je plaisante. J'espère que le problème est donc réglé et je suis contente de t'accueillir ici, fille des montagnes. Oui, saisir l'instant, l'éphémère et s'en nourrir pour longtemps. C'est beau hein?
      Bises alpines enneigées (un peu marre de la neige, j'ai bien souffert aujourd'hui avec ma voiture...)

      Supprimer
  15. Un musée est une rencontre avec des émotions...
    Tous comme le dit Célestine n'ouvrent pas leurs portes à ce sentiment qui fait du regard un ressenti unique...
    J'ai dans ma tête ces instants uniques:
    Le dernier musée que j'ai beaucoup aimé c'était "le quai Branly"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Marie. Voilà un musée que j'aimerais visiter quand je viens à Paris! Je ne l'ai encore jamais parcouru, c'est noté pour une prochaine visite. Bises alpines.

      Supprimer
  16. Personnellement moi même, je suis pour vider toutes ces vieilleries des musées pour laisser la place à des œuvres d'artistes vivants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut loulou. Tu es encore énervé! :-)) Non! Il faut bien que ces oeuvres soient à quelque part, et pas dans des placards. Ce serait bien trop triste et une perte pour la mémoire de notre humanité...

      Supprimer
  17. Coucou chère Dédé, j'ai lu avec enthousiasme tout ce que tu as ressenti dans ce musée. Ta deuxième photo est superbe avec les ombres, c'est bien observé. J'aime certains musées pour leur ambiance feutrée et pour ne pas faire de bruit, on parle en chuchotant. J'ai le souvenir, il y a plusieurs années, d'avoir visité un très beau musée à Milan où les plafonds étaient magnifiquement peints. Mon père aimait aussi m'emmener dans les musées. Certaines oeuvres me laissent indifférentes et d'autres, je resterais des heures à admirer.
    Merci pour ton regard et ton ressenti que tu partages si joliment.
    Douce fin de journée. Ce matin, il neigeait fort.
    Gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma chère Denise du bout du lac. Ah oui, je me suis amusée avec les ombres et les oeuvres de notre ami Giacometti. C'était vraiment sympa de voir ces ombres tout autour, je me suis amusée pendant un moment avec mon appareil de photo. Le Kunsthaus permet en effet de se balader sans autre avec son APN, ce qui n'est pas le cas de nombreux musées et je trouve bien dommage car on s'amuse de tout et j'ai fait des clichés sympas je crois. Tiens, tu me donnes des envies d'Italie en parlant de Milan. Cela fait tellement longtemps que je n'y suis pas allée.
      J'ai la chance quand même de ne pas être trop loin de la Fondation Gianadda dont les expositions sont toujours très sympas. La dernière est consacrée à Toulouse-Lautrec. Très intéressant de se retrouver dans ce Paris bohème du début 20ème siècle.

      Quant à la neige... après les températures sibériennes, nous avons eu deux jours de neige. Et hier, je devais me rendre en plaine avec la voiture. A l'aller, ça roulait bien. Au retour, c'était bien plus compliqué. J'ai dû attendre que la déblayeuse passe car je n'arrivais plus à tenir ma voiture droite sur la neige. Que d'énervement. Mais ouf, je suis rentrée saine et sauve. Mais je commence à fatiguer de ce très long hiver. Bises alpines et souhaitons l'arrivée du printemps. Prends bien soin de toi.

      Supprimer
  18. Après de belles images et méditations dans la nature,voici de grandes réflexions sur la culture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou madame l'artiste. Oui, j'ai décidé de me diversifier. :-) Aussi au niveau des photos, je n'ai pas l'habitude du noir et blanc. Et encore moins de prendre en photo des gens. J'ai encore plein de choses à apprendre. Bises ma belle et passe une bonne fin de semaine... sans neige! :-)

      Supprimer
  19. bonsoir ma belle, je vois que toi aussi tu aimes les musées... si je te disais que c est ce qui me manque le plus depuis que j ai quitté Paris... là bas il y avait toujours une expo à voir... j adorais... tes photos sont très belle surtout la première d un joli graphisme... bonne soirée à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma Chris tout là-bas en France. Comme je te comprends. L'offre des musées à Paris est tout simplement incroyable. J'y ai vu, à chacune de mes visites dans la capitale, des expositions extraordinaires. Celle qui m'avait beaucoup marquée était " L'ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst." J'avais adoré. Merci pour les compliments concernant les photos. Je t'embrasse et passe une belle fin de semaine.

      Supprimer
  20. Comme tu as bien exprimé ce que tu ressens dans tes visites de musée!
    J'avais l'impression de visiter avec toi!
    Bisous bretons du moment,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mo. Mais oui, je t'avais mise dans ma poche pendant la visite. J'espère que tu as bien profité. :-) Bises alpines en réponse aux bises bretonnes.

      Supprimer
  21. Une visite bien intéressante, deux superbes photos et ton texte tout beau! Bise, bon week-end dans la joie et la tendresse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle. Contente que cela te plaise. Tu vois, il fait froid dehors alors je me réchauffe dans les musées. :-)Bisous!

      Supprimer
  22. La muséographie est un art aussi. Celui de mettre en phase espace /oeuvres/visiteurs. J'aime beaucoup cette phrase, juste et sensible " le visiteur participe au spectacle en projetant sa propre silhouette dans l'espace muséal, comme s'il faisait partie lui-même ....".
    Dans un musée, j'aime l'art de la surprise, des contrastes de genres et d'époques, la mise en résonance qui suscite l'implication, la curiosité et une grande diversité d'interprétations. C'est un sujet passionnant, intéressant billet et les vues que tu as retenues illustrent merveilleusement le propos.
    Des bises venues de l'ouest

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Espiguette de l'ouest. Etre dans un musée, c'est génial. Je me faisais la réflexion hier au soir en lisant les commentaires et en répondant. Je n'ai pas vu d'enfants au Kunsthaus. C'est vrai que c'était un vendredi après-midi. Mais je trouve toujours sympa de voir les plus jeunes courir dans les salles, répondre aux questions du petit fascicule qu'on leur donne à l'entrée, dessiner devant les tableaux exposés. Je ne sais pas si le Kunsthaus propose cela aux enfants. A la fondation Gianadda, c'est le cas. Il faut éveiller l'esprit créatif et contemplatif dès le plus jeune âge. Je t'envoie des bises alpines encore bien fraîches. Ici, c'est encore l'hiver.

      Supprimer
  23. Bonjour Dédé !
    J'aime cette idée -- filigrane de ton billet ;-) --
    d'un musée qui ne soit pas figé, qui suscite, qui imprévisiblise ... et nous fasse bouger, même immobiles et contemplatifs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mister K. Un musée rempli de choses immobiles et qui pourtant vit intensément. C'est une belle aventure. ;-)

      Supprimer
  24. J'aime ta vision du musée

    Entrer dans un vaisseau
    pour un voyage spatial intemporel
    qui élève l'Âme




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascal. C'est vrai que les musées élèvent l'âme de celles et ceux qui sont décidés à vivre l'aventure de la découverte. Bises alpines.

      Supprimer
  25. En effet un musée doit être tout sauf un endroit figé, tu nous proposes un beau texte pour nous faire partager tes sentiments et émotions, merci Dédé !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marine, je t'embrasse bien fort!

      Supprimer
  26. Oui les oeuvres d'Art nous nourrissent, nous font grandir, nous apprennent à regarder le monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou le cascadeur. Les musées sont la mémoire de notre monde. Bises!

      Supprimer
  27. Les œuvres d'art au Musée ne vivent que par le visiteur,
    le conservateur a fait tout son possible pour les mettre en valeur,
    le visiteur les contemple avec sa richesse intérieure.
    le Musée que je visite ne sera jamais celui d'un autre,
    et ton œil avisé ne verra jamais plus loin que ce qui est en toi,
    pourtant chacun de nous en sortira plus riche qu'en entrant...

    (j'aime flâner seule dans un Musée, sans avoir les commentaires d'un autre. Le partage se fera plus tard quand l'exposition aura fini de mûrir en moi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Madame l'alphabet. Comme c'est joliment dit! Il est vrai que chaque personne se nourrit de manière différente dans les musées. Je peux aimer une oeuvre et un autre visiteur la détester. Et vice-versa. C'est cela qui fait la richesse de notre monde, cette juxtaposition de sensibilités différentes. Merci de la visite! Bises alpines.

      Supprimer
  28. j'adore visiter des musées, il y forcément de nombreuses découvertes intéressantes, c'est bien là l'intérêt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'adore. Enrichissant même si c'est fatiguant de déambuler pendant des heures dans les couloirs. :-)

      Supprimer
  29. J'ai honte j'avoue que chaque fois que j'ai visité des musées j'ai été complètement absorbée par les oeuvres et que je n'ai pas vu grand chose des lieux. Il y a cependant le cas ou le lieu même est un musée comme par exemple le Château de Chenonceau visité cet été et que j'ai adoré, ou je me suis ébaudie sur à peu près tout, balustres, angelots en ronde-bosse, plats en cuivre géants pour tablée monumentale, des plafonds à caissons fleuris aussi frais que peints la veille, bref j'ai beaucoup aimé. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. L'architecture de certains musées est effectivement extraordinaire. Je pense notamment au musée Guggenheim à Bilbao qui est une merveille. Le Kunsthaus de Zurich n'est pas extraordinaire à l'exterieur mais il n'en reste pas moins fameux dans ses collections. A bientôt et merci de la visite.

      Supprimer
  30. Oui, les musées sont des lieux magiques ou éteints, fonction de la vie que les œuvres y insufflent, ou pas. J'adore tes deux photos, ces lignes ascendantes dans la première, et le personnage qui les gravit, et la projection des ombres dans la seconde.
    Bises de soleil revenu:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les compliments concernant les photos. Plus je les regarde et plus je les apprécie. 😊

      Supprimer
  31. petit coucou à ma montagnarde... gros bisous bon dimanche

    RépondreSupprimer
  32. C'est un beau texte dans lequel on ressent de l'émotion! Le noir et blanc apporte un plus dans le traitement des perspectives et l'agencement des salles. Il semble figer le temps et les oeuvres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Et pourtant le temps fait son oeuvre. ;-)

      Supprimer
  33. Vous me donneriez presque envie d'aller au musée alors que ce sont des espaces que je fréquente peu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Le spectacle est partout dans les musées: regarder ceux et celles qui regardent, qui s'extasient ou qui se demandent comment comprendre l'oeuvre exposée. Je pourrai passer des journées entières au musée quand dehors il fait gris et froid. Belle semaine et merci de la visite.

      Supprimer
  34. De très belles lignes. J'adore les musées!

    RépondreSupprimer
  35. très beau texte de ressentis et photos.
    bonne fin d'a.midi

    RépondreSupprimer
  36. J'aime aussi les musées. Ce sont des lieux magiques.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Oui, et pas besoin de baguette magique. Tout est merveilleux sans artifice. Belle journée.

      Supprimer
  37. Bon Jour Dédé ! Tu as bien raison dans ton ressenti / musées et expositions. J'ai plusieurs fois constaté que les expos semblent vivre une vie secrète, que l'on peut y revenir sans avoir le même regard. Nous pourrions revenir au musée Picasso l'affichage sera différent, notre oeil et notre état d'esprit aussi. Je me souviens d'avoir cherché au Grd Palais la belle Ferronnière de Vinci qui avait été enlevée depuis ma première visite et être revenue une autre fois revoir spécialement la Pie de Monet... Les salles elles-même quoique étant immuables sont transformées, peut-être sublimés par ce qu'elles exposent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme souvent nous sommes passés près du musée Confluence à Lyon, que nous trouvons laid et prétentieux de l'extérieur (nous n'y avons jamais pénétré) ; il a des faux airs du musée Louis Vuitton à Paris sans en avoir l'harmonie. On a beau dire, le musée Pompidou a la classe de la sobriété (c'est mon avis et je le partage)

      Supprimer
    2. Coucou ma Cergie. Contente de te retrouver après ta pause familiale. Nous avons visité un certain nombre de musées ensemble toi et moi avec l'ami P. Je me rappelle de Giverny, une très belle journée avec une pause déjeuner au bord de l'eau (des parasols orange sauf erreur). Cela devait être en avril. Il faut que je retrouve les photos que nous avions prises durant la journée. Et te rappelles-tu de cette superbe rétrospective de Munch? En novembre? Temps gris et froid à l'extérieur et à l'intérieur, c'était jubilatoire.

      Supprimer
    3. Tu as déjà montré au moins une photo (le pont japonais ?) de cette belle journée de rencontre à Giverny, sur un autre blog inaccessible à présent... Quant à l'exposition Munch les photos n'étaient pas autorisées à l'époque, elle m'a passionnée. Je crois pouvoir te dire que nous y sommes allés le 10 octobre 2011 (cf message sur Cergipontin)

      C'est bien de pouvoir de temps en temps se retourner et se souvenir, n'est-il pas ?

      La vie à Paris est fatigante et trépidante mais elle présente quelques avantages

      Supprimer
    4. As-tu des nouvelles de l'ami P, celui qui aime tant le champagne, au fait ?

      Supprimer
    5. La rencontre à Giverny, c'était le 24 avril 2010

      Supprimer
    6. Aucune nouvelle de notre ami P. Il doit courir partout dans Paris. Merci pour les dates. 😊

      Supprimer
  38. Toutes ces lignes sur ta première photo ! En étoile ou brisées ou même droites (heureusement). J'aime bien le béton brut de décoffrage encore faut-il qu'il soit de qualité.

    En ce qui concerne l'anecdote de la petite souris, j'y ai pensé, comme à chaque fois lorsque je vais au Train Bleu : figure toi que j'y étais avec vous cette fois là ! Aisni que le 12 novembre 2015 de sinistre mémoire où nous avons passé une journée délicieuse à déjeuner avec l'ami P avant de visiter l'expo Picasso au Grd Palais

    Bises du Bassin Parisien, ma Dédé !
    Bonne fin de semaine à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aime pas trop le béton brut mais il peut donner un certain cachet, c'est vrai. Oui, oui, la petite souris t'avait aussi vue. Elle vient de me le signaler dans mon oreillette. ;-)
      Te rappelles-tu que quand nous sommes sortis de l'exposition Picasso, j'avais un mal de crâne épouvantable... l'effet du cubisme sans doute. :-) Bises alpines pas encore printanières.

      Supprimer
    2. Le beau béton ressemble à du marbre...
      Le mal de crâne c'était en sortant du musée Picasso (on s'était fait virer avant d'avoir tout vu), peut-être au fond que le champagne ne te réussit pas tant que cela ? En sortant de l'expo Picasso on est allés boire un verre (ou un chocolat chaud) à la brasserie "le Grand Palais".
      Expos, cafés, restos (et j'en passe dont des concerts et des pièces de théâtre auxquels je n'ai pas le plaisir d'assister) !

      Supprimer
    3. Si je comprends bien, un beau béton ne te laisse pas de marbre? :-)

      Supprimer
  39. Bonjour Dédé. C'est tellement vrai, ce qui est dit dans ce texte si bien composé. Je vais même plus loin en disant que la manière dont les œuvres sont exposées a tellement son importance que si elle n'est pas soignée ou, disons, pas suffisamment étudiée pour la mise en valeur des œuvres, celles-ci peuvent en "pâtir". Non qu'elles deviennent moins belles, ou moins gracieuses, ou moins parlantes, évidemment, mais des détails tout bêtes (exemple : un manque ou un trop plein d'éclairage) sont susceptibles les malmener.
    Merci pour ce partage. Belle journée.
    Fabrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Fabrice. Tu as raison. Je vais régulièrement dans un musée non loin de chez moi et à chaque fois, je me plains des éclairages, pas toujours très judicieux sur certaines œuvres. C'est dommage car cela dénature un peu les choses. Merci pour la visite dans mon musée. Bises alpines et belle journée.

      Supprimer
  40. Bonjour Dédé. Une visite dans un musée peut avoir le même effet que la lecture d'un grand classique de la littérature permettant de pallier à la surdose d'informations de notre 21° siècle.
    Les quelques heures consacrées à contempler toiles, sculptures ou photographies dans un environnement accueillant et silencieux ont l'étonnant pouvoir de nous faire oublier le rythme frénétique et les problèmes du quotidien, mais cela nous permet également de reprendre contact avec nos sentiments et nos émotions.
    Le cadre dans lequel on évolue contribue s'il est bien pensé à amplifier notre ressenti et à enrichir les moments passés.
    Bises savoyardes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello le Savoyard. O combien as-tu raison! C'est cela que j'aime dans les musées. C'est sortir du temps présent (trop stressant) et se projeter dans les couleurs, les formes, les paysages. Etc. Et tout oublier! Merci pour ton commentaire qui transcrit bien les choses. Bises alpines.

      Supprimer
  41. Je ne suis pas un amoureux des musées mais je peux comprendre ton ressenti, je le ressens aussi d’autres lieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Robert. Finalement la nature est un grand musée. Il y a plein d'oeuvres d'art à contempler.

      Supprimer
  42. Coucou ma Dédé !
    J'ai du retard ici et je vais essayer de le rattraper.
    Je repasse donc un chouïa plus tard.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne te stresse pas ma belle! Bécots.

      Supprimer
  43. Bonjour,
    Je ne suis pas très musée, plus attirée par la nature, mais j'aime beaucoup le regard posé sur ces sculptures. Il nous montre bien-sûr le sujet, mais aussi ce qui se passe autour de lui... C'est ainsi que l'on sort de la photo classique, pour rentrer dans l'ambiance du moment et ici c'est très bien exprimé : j'aime !
    Belle journée à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici Chris! Je comprends ce que tu dis concernant la nature mais parfois, j'aime bien aussi aller me réfugier dans les musées, surtout quand le mauvais temps et le froid m'empêchent de profiter des petits plaisirs de la balade en pleine nature. Merci pour le compliment concernant les photos, c'est vraiment ce que j'ai voulu montrer. ;-) Belle journée aussi! Et à bientôt je l'espère.

      Supprimer
  44. Bonjour, j'adore l'ombre sur le socle; le dédale de couloirs me fiat penser au Louvre, là c'est en plus du dédale les demi étages; mais je ne m'y perds plus, et connais désormais les raccourcis utiles ! mais une visite au Louvre reste épuisante; je te souhaite une bonne soirée, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Francine. On pourrait croire que c'est mon ombre mais non! :-)) Je brouille les pistes. Je suis allée au Louvre et c'est vrai que c'est épuisant... mais surtout à cause des autres visiteurs que je trouve bruyants bien souvent. Et ne parlons pas de cet amoncellement devant la Joconde... que je ne trouve finalement pas très belle. :-) Bises alpines et bon jeudi.

      Supprimer
  45. Un bien bel hommage aux musées.

    RépondreSupprimer
  46. Coucou ma Dédé !
    Je viens de lire ton conte des Mille et une Nuits. C'est une échappée très belle !
    Une transportation magnifique telle que tu la décris. Avais tu ton Aladin près de toi ?
    Je plaisante.
    Bon maintenant je vais faire un tour au musée.
    Bises campagnardes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Claude. Contente de te revoir par ici dans mes allées. C'était un super voyage mais je n'avais pas Aladin avec moi. Par contre, je frottais régulièrement ma lampe magique et le djinn apparaissait. :-)

      Supprimer
  47. ah t es bien une fille des montagnes... un tit chien blanc et tu vois de la neige hi hi.... ceci dit tu as raison... gros bisous

    RépondreSupprimer
  48. Une belle description des musées, endroits, je l'avoue que je ne fréquente pas beaucoup.
    J'en ai fait deux à Paris, mais quand je vais à la Capitale, il n'y en a pas un qui expose les impressionnistes.
    J'y vais jamais aux bons moments.
    Faut dire qu'en matière d'art, je suis un peu compliquée.
    Re bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Recoucou. Je sais que tu es un peu pénible question art. :-)) Pour les impressionnistes, rien ne vaut une petite visite à Giverny au printemps. C'est un pur moment de bonheur. Tu visites les jardins, tu manges au bord de l'eau et ensuite pendant la digestion, tu vas au musée. :-) Bises alpines!

      Supprimer
    2. Je rectifie, trois musées visités, le Petit Pazlais où ce que j'ai vu m'avait bien plus, un sur Napoléon avec Peter et Lucie et le musée de Chirac sur les Conquistadors en Amérique du sud. Je suis allée visiter Giverny l'année dernière en juillet avec mon amie Catherine. J'ai adoré.
      Bises pas froides mais alors tristounettes.

      Supprimer
    3. Alors tu connais Giverny! Cool! Ici le temps se réchauffe mais nous avons eu encore de la neige mercredi soir. Heureusement je n'ai pas eu les mêmes problèmes ce vendredi avec la voiture que vendredi de la semaine passée. Le passage de la plaine à la montagne quand il neige n'est pas toujours évident. Aujourd'hui, les routes étaient nickel. On sent même le printemps en plaine. Bises!

      Supprimer
  49. Bonjour
    J'ai toujours aimé les musées, toute petite que j'étais! J'ai toujours trouvé cela passionnant tout comme les châteaux!
    Ce qui est étrange, c'est que je ne suis pas une très grande passionne d'histoire...Va comprendre...
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou la louve. Pas besoin d'être passionnée d'histoire pour aimer les musées. Il y a des musées historiques certes et d'autres consacrés à l'art pictural ou aux sculptures. Bises alpines et belle journée.

      Supprimer
  50. Je suis très musée. Et souvent de Toulouse je lis une fois, deux fois, trois fois les résumés d'expos d'ailleurs. Avoir travaillé à Paris m'a fait découvrir le monde des pharaons, l'ouverture du centre Pompidou, les œuvres dites contemporaines... J'avais tout à apprendre et je n'ai pas vraiment avancé d'un pas dans ce domaine. Quelle chance d'avoir tous ces musées. Un défaut majeur ce sont souvent les éclairages qui laissent à désirer, font tordre le cou et me font pester... Mais bon tu as pris une bien belle photo que l'on appelle "slick" en anglais. J'aime beaucoup cette harmonie des lignes, les lumières qui jouent par leur formes avec les marches etc... Un espace qui peut accueillir sans problème les oeuvres de toutes les époques. Et puis un musée qui accueille un Giacometti ne peut être qu'un musée qu'il faut visiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Thérèse. C'est vrai que les éclairages ne sont pas toujours très heureux. Comme toi, plus d'une fois dans des expositions fameuses, j'ai trouvé qu'ils ne servaient pas du tout les oeuvres. Mais quel plaisir de déambuler, d'apprendre et de contempler. Merci pour le compliment concernant les deux photos. Je me suis amusée à observer l'ensemble, à saisir les lignes et les ombres. Bises alpines.

      Supprimer
  51. L'Art nourrit....."La peinture est un art, et l’art dans son ensemble n’est pas une création sans but qui s’écoule dans le vide. C’est une puissance dont le but doit être de développer et d’améliorer l’âme humaine".
    Citations de Vassily Kandinsky

    Merci ma chère Dédé pour ce billet magnifique qui me remplit d'émotion !

    Les oeuvres exposées dans les musées nous permettent de réfléchir, d'analyser, d'expliquer, de comprendre....bousculer le monde,... nous-mêmes...

    bisou amical.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère poétesse provençale. Quelle belle citation tu nous livres là! J'aime cette idée de l'art qui nourrit les âmes, qui les font grandir et s'ouvrir au monde des couleurs, des formes, des époques. Bises alpines et belle semaine qui s'annonce déjà!

      Supprimer